Danièle Obono

De WikiPhi
Aller à : navigation, rechercher

Danièle Obono, née le 12 juillet 1980 à Libreville au Gabon, est une bibliothécaire et une femme politique française.

Porte-parole nationale de La France insoumise, elle est élue députée de la Dix-septième circonscription de Paris lors des Élections Législatives de 2017.

Biographie

Fille de Martin Edzodzomo Ela[1], Danièle Obono naît le 12 juillet 1980 à Libreville, au Gabon[2],[3], où elle vit jusqu'à ses dix-onze ans[4]. Née gabonaise, elle a été naturalisée française en 2011[1].

Elle exerce le métier de bibliothécaire à la médiathèque Marguerite-Yourcenar[5] ([[15e arrondissement de Paris|Modèle:15e de Paris]]), tout en étant militante associative[6] et doctorante en science politique depuis 2003 au Centre d’étude des mondes africains de l'université Panthéon-Sorbonne[7].

Elle se revendique marxiste, altermondialiste, afro-féministe, anti-impérialisme, antiraciste[8] et à la fois internationaliste et panafricaniste[9]. Elle est d'abord membre de la Ligue communiste révolutionnaire puis du Nouveau Parti anticapitaliste et rejoint ensuite le Front de gauche, où elle participera au conseil national de la campagne présidentielle de 2012 et sera candidate suppléante aux législatives de la même année, et puis enfin (à partir de 2016) de la France insoumiseModèle:Sfn.

Pendant la campagne des élections présidentielles 2017, elle est l'une des porte-parole de Jean-Luc Mélenchon, avec Alexis CorbièreModèle:Sfn, et oratrice nationale de La France insoumiseModèle:Sfn. Elle coordonne, avec l'agro-économiste Laurent Levard, la collection des Modèle:Citation, compléments programmatiques de L'Avenir en commun[10], dont elle coécrit l'un des numéros avec le philosophe Benoît Schneckenburger : Contre le racisme et les discriminations : Faire vivre l'égalité[11].

Elle est élue députée de la [[Dix-septième circonscription de Paris|Modèle:17e de Paris]] lors des élections législatives de 2017, recueillant 50,71 % des voix au deuxième tour face à Béatrice Faillès, candidate de La République en marche ![12].

Positions problématiques

Il lui est reproché d'être proche du P.I.R. Elle a par exemple régulièrement signé des appels de ce mouvement:

  • 19 Février 2015: Tribune sur le site du PIR, signée à titre individuelle par Danièle Obono[13]

Notes et références

Voir aussi

Bibliographie

  • Coralie Lemke, « Résultat législatives 2017 : Danièle Obono, une militante altermondialiste à l'Assemblée », dans 20 minutes, 2017-06-18 [texte intégral] 
  • Ivan Valerio, « Qui sont les personnes derrière les candidats ? », dans BFM TV, 2017-04-04 [texte intégral] 

Lien externe

  • 1,0 et 1,1 Portraits de 9 députés français issus de l’immigration africaine sur africapostnews.com, 20 juin 2017.
  • Dounia Ben Mohamed, « Danielle Obono (Front de gauche) : « Pour un processus de révolution citoyenne » » sur Presse & Cité, 2012-03-01.
  • Modèle:Mme - Paris (Modèle:17e) sur Assemblée nationale. Consulté le 2017-06-22.
  • RFI, « Danièle Obono, députée (FI): (sic) « Un moment de crise démocratique profonde » » sur YouTube. Consulté le 24 juin 2017.
  • Cécile Mazin, « Avec Danièle Obono, la France Insoumise place une bibliothécaire à l'Assemblée » sur ActuaLitté, 2017-06-19.
  • Législatives : duel entre une insoumise et une marcheuse dans la 17emz circonscription de Paris sur France 24, 2017-06-16.
  • Danièle Obono-Edzodzomo, « Dynamiques des changements sociaux et politiques en Afrique Subsaharienne : le mouvement syndical entre luttes sociales et combats politiques ».
  • Danièle Obono, « Ma France insoumise », dans Club de Mediapart, 24/06/2017 [texte intégral (page consultée le 2017-06-25)] 
  • (en) Camaradobono sur Camaradobono. Consulté le 2017-06-25
  • La collection des Modèle:Citation sur L'Avenir en commun. Consulté le 24 juin 2017.
  • Contre le racisme et les discriminations, faire vivre l'égalité sur L'Avenir en commun, 21 mars 2017. Consulté le 24 juin 2017
  • Élections législatives 2017 sur elections.interieur.gouv.fr. Consulté le 2017-06-18
  • "Contre l’union sacrée, pour une union antiraciste et populaire"